Home / L’Issaba au complet chez Moul Firma !
Alerté par son ami d’Oran qui a zappé le rendez-vous de la gare, et a tenu de le voir dans une route isolée entre le tronçon de ‘’Macta’’ et Fornaka, en cachette parce qu’il apporte le gros lot, de grands dossiers i...

L’Issaba au complet chez Moul Firma !

L’Issaba au complet chez Moul Firma !
Alerté par son ami d’Oran qui a zappé le rendez-vous de la gare, et a tenu de le voir dans une route isolée entre le tronçon de ‘’Macta’’ et Fornaka, en cachette parce qu’il apporte le gros lot, de grands dossiers importants, qu’il ne peut s’aventurer en public, Moul Firma, saute dans sa Mazda, et rejoint son ami. La circulation encore fluide en ce bon matin, Moul Firma franchit le passage à niveau de Hassi Mamèche, ensuite l’intersection d’Ain Nouissy. Sur la route, Moul Firma se perd dans ses pensées, arrive enfin à hauteur du chemin menant vers Macta, il met son clignotant et gare sa Mazda sur une piste cachée par les champs reliant un douar , qui apparait de loin comme, un petit groupement de maisons en briques. Une impression étrange, comme si quelqu’un d’autre manœuvrait le véhicule à sa place pour s’arrêter à cet endroit bien précis. Quelques instants plus tard, alors que Moul Frima, savourait son havane en attendant, son ami, une Clio immatriculée 31 s’arrête derrière sa Mazda. Moul Firma, voyant son copain dans le rétroviseur, descend pour l’accueillir, mais d’un geste ferme, son ami l’avertit de rester dans la cabine ! Moul Firma, très inquiet par le comportement bizarre de son ami, sent qu’il s’agit de choses sérieuses, il ouvre ainsi tout doucement la portière à son ami tout en gardant un silence vigilant. Son ami poussa un grand soupir, et dit à Moul Firma : sois sur tes gardes, certains richissimes aidés par quelques responsables ont mis ta tête à prix, tu es devenu l’ennemi N°1 à abattre, alors protèges tes arrières ?  Moul Frima, ayant  froid au dos, garde quelques minutes, le silence puis il réplique : Ok, ils veulent me presser à réagir aveuglement, ou me noyer dans la colère de la vengeance pour commettre des erreurs, dit Moul Firma, avant d’ajouter, alors ils auront ma réponse très prochainement mais pas paisiblement, enchainant,   le temps opportun, je vais étaler le ‘’tout’’ mais sur le bureau du Mandjel ! Son ami le voyant, mal dans sa peau, ouvre son cartable et avec un large sourire sur les lèvres,  lui remet trois chemises pleines de documents ! Vois-tu je ne te laisserais pas tomber, ni moi ni les ‘’AHRARS’’ de Mostaganem, tu as maintenant entre les mains un dossier ficelé contenant des documents officiels de toutes les dilapidations du foncier et faux usage de faux avec la liste (noms et prénoms) de tous les oligarques qui se sont sucrés.      
Moul Firma, hâte de voir le contenu du dossier, il l’ouvre et à sa grande surprise, son regard tombe sur le nom d’une société appartenant au fils d’un ancien général de la Issaba actuellement en taule, qui a bénéficié d’un terrain d’une superficie de 50 mille m2 à Bordjia pour la réalisation d’une plate-forme de logistique multimodale. Curieux de voir plus , Moul Firma, fixe du regard, le nom d’un fournisseur de Boumerdes, (H.L) qui a bénéficié lui aussi d’un terrain de 2500m2 pour réaliser des chambres froides, et puis le troisième , un certain D.H, qui a bénéficié d’un terrain de 5570 m2 aux Sablettes pour construire une résidence touristique ! Quel bonheur !, se réjouit, Moul Firma, tous les amis de ceux qui ont mis ma tête à prix sont là ! Je vais m’abstenir de citer d’autres noms pour l’instant, attendant de bien vérifier tous les autres heureux bénéficiaires, et ensuite, il se pourrait que je les citerais avec noms et prénoms pour que tout le monde voit comment on a vendu Mostaganem ! Martèle Moul Firma, avant de quitter son ami pour rejoindre son domicile ! A mi-chemin, Moul Firma entend des craquements dans la boite à vitesse, il s’arrête devant un mécanicien à l’entrée d’Ain Nouissy : Vous avez un problème dans la boite à vitesse lui dit le mécanicien, je crois que la marche arrière ne passe pas, avertit le mécanicien. Moul Firma, flatté de son dossier du foncier, dit au mécanicien, enlèves la marche arrière, je n’en  ai plus besoin ! Ajoutant : Ce n’est pas la panne qui fait de la peine mais de passer pour un âne qui n’avance pas et empêche tout le monde d’avancer, lui répond Moul Firma en faisant allusion à Monsieur bouteille à gaz , au double visage , qu’il croyait honnête, alors qu’il a  bénéficié  lui et son petit ami de  10 hectares à Ain Tèdles par l’intermédiaire de l’ancien directeur de l’agriculture et acheté une  villa pour 7 milliards à Oran , alors que Moul Firma, occupe toujours une petite ferme en tôle !

 


  • About Réflexion

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.