Accueil / TISSEMSILT : Le siège de l’UGTA cadenassé
Le lundi 18 Juin 2019, ce fut autour des syndicalistes de l’UGTA de la commune et wilaya de Tissemsilt  de sortir en masse pour fermer le siège de l’UGTA en usant des chaînes et des cadenas. Ils estiment que leur représentation&n...

TISSEMSILT : Le siège de l’UGTA cadenassé

Le lundi 18 Juin 2019, ce fut autour des syndicalistes de l’UGTA de la commune et wilaya de Tissemsilt  de sortir en masse pour fermer le siège de l’UGTA en usant des chaînes et des cadenas. Ils estiment que leur représentation  a fini par devenir  des gens qui cherchent à se servir et ne pas servir les syndiqués et leurs acquis, un simple jeu d’enfant quant la joute se décide à l’avance, sans plus. En effet, les syndicalistes mécontents de connaitre qu’une réunion a été organisée en catimini où seulement une quarantaine de délégués étaient présents  pour réélire le secrétaire de wilaya (plébiscite) ont procédé, le jour suivant, à la fermeture du siège du syndicat de l’UGTA pour crier leur ras le bol contre «la marginalisation» dont ils estiment être victimes comme le diront les protestataires soutenus par une partie de la population de la rue du premier novembre, laquelle abrite le siège de l’UGTA et qui ont convergé vers cette destination pour fermer la porte . Une banderole a été déployée sur le portail où l’on pouvait y lire : «le simple ouvrier ne veut pas de ce syndicat» « syndicat dégage ». Les contestataires ont dit que leur action a été décidée en réaction à ce bureau qui règne depuis plus de vingt ans par les mêmes méthodes et les mêmes personnes où les fonctionnaires et les syndicalistes vivent le fait accompli ou encore mange ou crève comme un éternel mektoub, disent-ils, les mécontents affirment que ce geste est synonyme d’un refus pour les mêmes figures et les mêmes pratiques.          


  • À propos A.Ould El Hadri

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.