Accueil / FONCIER ABANDONNE A MOSTAGANEM : Les pseudos investisseurs dans le viseur du wali
La guerre contre les pseudo-investisseurs semble avoir sonné à Mostaganem, le wali, M.Rabehi Mohamed Abdenour est décidé à mettre un terme aux assiettes foncières restantes qui n’ont pas été exploitées à des fins d’investissements. La traque de c...

FONCIER ABANDONNE A MOSTAGANEM : Les pseudos investisseurs dans le viseur du wali

La guerre contre les pseudo-investisseurs semble avoir sonné à Mostaganem, le wali, M.Rabehi Mohamed Abdenour est décidé à mettre un terme aux assiettes foncières restantes qui n’ont pas été exploitées à des fins d’investissements. La traque de ces lots ‘’vierges’’ depuis des lustres est lancée, et risque fort de déchoir tous les acquéreurs qui malheureusement n’ont réalisé le moindre projet.

Face au triste constat de ces terrains ‘’nus’’, dont certains attendent l’investissement depuis une vingtaine d’années (lots distribués à la zone industrielle de Fornaka et à Souk Ellil ), les autorités locales viennent de prendre le taureau par ses cornes, en déléguant des commissions sur les lieux  pour de plus amples enquêtes et en finir à jamais avec ces assiettes foncières. Notons à ce sujet, que certains  de ces bénéficiaires ont osé glisser le numéro de téléphone sur des panneaux  ou à travers les pages publicitaires de la presse nationale pour les vendre au plus offrant. Une de ces premières opérations s’est soldée grâce au wali par l’annulation de contrats de 23 pseudo-investisseurs de leurs droits de concession totalisant quelque 630 hectares de terres agricoles au niveau du bassin laitier d’El Bordjia relevant de la commune d’El Hassiane. Poursuivant sa lutte contre l’absence d’exploitation  de ces biens immobiliers de l’Etat, le chef de l’exécutif a ordonné à la commission d’enquête de passer au peigne fin le foncier industriel et urbain ciblé par le bradage et les multiples détournements  afin de sauvegarder des biens de l’Etat, en matière de protection du foncier, tel le cas du lit d’oued détourné de sa vocation sur lequel a été bâtie une salle de fêtes et dont il vient d’ordonner sa démolition. Depuis, plusieurs communes du littoral demeurent  ciblées par ses enquêtes, à l’instar de Hadjadj, Benabdelmalek Ramdane, Sidi Lakhdar et Mostaganem, où tant de  particuliers ont acquis des lots de terrain dans la totale opacité  et ont réalisé des constructions sans  le moindre document administratif. Quant au reste des bénéficiaires, certains ne sont point décidés à  réaliser le moindre projet en accordant aucun respect aux cahiers de charges, d’autres ont détourné l’assiette pour en faire du n’importe quoi. A  ce jour, il a été procédé récemment à l’annulation de plusieurs arrêtés de concession, délivrés précédemment à des investisseurs et autres citoyens, et cela dans le souci d’assainir le dossier du foncier en général à Mostaganem, dans le but d’impulser une nouvelle dynamique à l’investissement productif dans la wilaya. L’enquête suit toujours son cours et promet d’être si révélatrice en scandales de tous genres.


  • À propos L. Ammar

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.