Home / Actualité / MASCARA : La ville croule sous les ordures
Malgré toutes les décisions prises et à tous les niveaux, la ville de Mascara croule sous les ordures ménagères, avant, on a posé le problème des ouvriers qui n’ont pas encaissé leurs salaires, et qui ont multipliés les grèves chose q...

MASCARA : La ville croule sous les ordures

Malgré toutes les décisions prises et à tous les niveaux, la ville de Mascara croule sous les ordures ménagères, avant, on a posé le problème des ouvriers qui n’ont pas encaissé leurs salaires, et qui ont multipliés les grèves chose qui est légitime,  ensuite, il était question du Directeur qui n’était pas à la hauteur de la tache qui lui est confié, un autre Directeur est recruté, la situation financière de l’EPIC a été améliorée après que ces caisses furent renflouées de plus de 85 milliards de cts, mais la situation empire encore, il n’y a pas une rue où l’on ne trouve pas un tas d’ordures. Alors, pourquoi ne pas essayer d’imposer une taxe à chaque citoyen qui fait sortir ses ordures et une surtaxe pour ceux qui ne respectent pas l’horaire ou ne jettent pas les ordures dans les bacs ? Le citoyen doit s’impliquer pour aider les structures de l’Etat a donné un meilleur aspect à l’environnement. On sait que la gestion des déchets est une branche de la rudologie appliquée, elle regroupe la collecte, le transport et le traitement de ces déchets, cette gestion vise à réduire leurs effets sur la santé humaine et environnementale et le cadre de vie. Dans l’état où elle se trouve, la ville risque d’être victime cette saison de toutes les maladies avec la prolifération des mouches et des moustiques à travers l’ensemble des quartiers, d’ailleurs aucun traitement de dératisation ou démoustication n’a eu lieu alors qu’on approche à grand pas de l’été. La commune a la charge de la collecte et le traitement des ordures ménagères, mais elle peut la transférer  à un autre organisme comme ce fut le cas de Mascara qui a cédé cette mission à l’EPIC, mais elle doit s’assurer que la gestion des ordures se fait convenablement et ne peut mettre en danger la vie du citoyen, l’environnement et l’esthétique de la ville. Les élus semblent aller dans la passivité, ils ne s’intéressent point à la propreté de leur ville, allez y voir ces quartiers complètement envahis par les mauvaises herbes, des arbres secs qui trainent à certains endroits depuis l’hiver, les trottoirs saccagés, les élus et les citoyens chacun vit de son côté, les élus doivent en principe ordonner aux habitants des cités à faire des journées de volontariat et surtout avaler les façades de leurs logements, surtout dans les bâtiments où ils y a des propriétaires et des copropriétaires.  

  • About B.Boufaden

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.