Home / Actualité / NOUVEAU VENDREDI DE MOBILISATION CITOYENNE : La défense des libertés au cœur du 15ème acte
Les Algériens ont continué à manifester leur désir de changement vers une véritable démocratie tout au long du mois de Ramadhan. Pour ce 15ème vendredi, le quatrième et le dernier de ce mois de jeûne, tous les indicateurs étaient au vert pour de ...

NOUVEAU VENDREDI DE MOBILISATION CITOYENNE : La défense des libertés au cœur du 15ème acte

Les Algériens ont continué à manifester leur désir de changement vers une véritable démocratie tout au long du mois de Ramadhan. Pour ce 15ème vendredi, le quatrième et le dernier de ce mois de jeûne, tous les indicateurs étaient au vert pour de nouvelles manifestations tout aussi imposantes que les précédentes.
NOUVEAU VENDREDI DE MOBILISATION CITOYENNE   : La défense des libertés au cœur du 15ème acte
Les Algériens, ont été aussi nombreux dans les rues et tout aussi déterminés à « dégager le système » que lors des précédentes semaines. En cas de succès, les acteurs de la protesta auront dépassé une énième épreuve, maintenir la mobilisation à un niveau élevé, malgré la faim, la soif, la fatigue et la chaleur en ce mois de Ramadhan, chose que beaucoup d’observateurs et d’acteurs pensaient – ou espéraient – difficile, voire impossible. Pour ce 15e vendredi de manifestations, une nouvelle figure fait son entrée parmi les contestataires qui sont nombreux à brandir des photos et slogans en hommage au militant des droits de l’homme, le Docteur Kamel Eddine Fekhar. Le défunt avait été arrêté le 31 mars. Il est décédé cette semaine suite à une grève de la faim qui aura duré prés de 2 mois pour dénoncer les conditions de sa détention… Pour dénoncer cette mort et se recueillir à la mémoire du défunt, de nombreux activistes ont appelé à observer une minute de silence partout à travers le pays, ce vendredi à 15 heures. Des infographistes et artistes ont même préparé des affiches qu’ils ont diffusées sur les réseaux sociaux pour permettre aux manifestants de les imprimer et ainsi les brandir lors des manifestations de ce vendredi. La mort de Fekhar a choqué l’opinion publique nationale et a suscité une vive réaction de la rue. Une chose est sûre, sur les réseaux sociaux, les appels à marcher ce vendredi ont été aussi nombreux que lors des précédentes semaines. Les mots d’ordre lancés par les militants et les anonymes restent dans le même registre : pas d’élections avec Bensalah et Bedoui aux commandes, pas de dialogue avec eux non plus, maintien de la pression sur le pouvoir pour obtenir son départ et poursuite de la conquête des espaces publics.

  • About Ismain

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.