Accueil / Actualité / L’armée algérienne fait trembler le Maroc …
Des médias internationaux et marocains font part des manœuvres militaires de l’armée algérienne effectuées à balles réelles le 11 septembre dernier sur les frontières algéro-marocaines, près de Tindouf, non loin du ...

L’armée algérienne fait trembler le Maroc …

L’armée algérienne fait trembler le Maroc …
Des médias internationaux et marocains font part des manœuvres militaires de l’armée algérienne effectuées à balles réelles le 11 septembre dernier sur les frontières algéro-marocaines, près de Tindouf, non loin du mur de défense marocain.
 Ces exercices qui ont été destinés à perfectionner les commandements et développer les connaissances en matière de préparation, de planification, d’exécution et d’organisation du secteur opérationnel de la zone Tindouf, ont été interprétés par les médias marocains comme un message d’avertissement destiné au Maroc pour lui montrer la disponibilité immédiate de l’armée algérienne en cas de conflit militaire.
Des experts marocains considèrent que les dernières manœuvres ressemblent fort à un message au pouvoir marocain après que ce dernier a réceptionné un lot de chars américains de type Abrams.
Selon le docteur Mohamed Zahraoui, de l'université de Marrakech, cité par le site Algeriepatriotique, le Maroc est le premier visé par ces manœuvres de l'ANP, «au vu du timing, du contexte international, régional et interne et, enfin, des armes très sophistiquées utilisées» dans cet exercice. Pour sa part, un autre expert Mohamed Akdid, cité par la même source,’’ Iktisah 2018’’ est «une démonstration de force» de l’Algérie qui prouve également que l'Algérie maintient toujours sa doctrine de "guerre froide" avec son voisin de l'ouest», analyse l’expert marocain. Ces experts marocains estiment qu'il serait tout à fait probable que le Maroc programme des manœuvres militaires dans le Sahara pour démontrer à l’Algérie ses capacités et "l'état prêt au combat" de son armée.
Les experts marocains qui se disent inquiets des capacités militaires que viennent  de démontrer les dernières manœuvres algériennes à balles réelles, n’ont pas fait allusion à l’atteinte aux règles de bon voisinage. Le Maroc vient de se doter d’un satellite espion pour espionner les mouvements des forces militaires et des infrastructures militaires des pays voisins, l’Espagne, l’Algérie et le front Polisario, un zèle marocain de trop, qui menace la sécurité des frontières algériennes et qui somme les autorités militaires algériennes à mettre les capacités militaires en état prêt. Le message de l’Algérie via les dernières manœuvres ’’ Iktissah 2018’’, était clair et net et il était bien expliqué par le chef d'état-major de l'ANP qui a exhorté les éléments de l'armée algérienne à maintenir toujours une parfaite disponibilité pour faire face à tous les actuels et futurs défis afin de pouvoir défendre l’Algérie.
Rappelons que le Maroc a eu toujours peur de la force militaire algérienne, et son inquiétude au sujet des dernières démonstrations militaires était légitime du moment où il est convaincu de la puissance militaire de l’Algérie. L’Algérie occupe la 2e place en Afrique et la 23e place dans le monde en terme d’armement, de personnels actifs militaires, dans la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique selon le dernier classement de 2018 des armées dans le monde, publié par le site américain spécialisé dans la défense, Global Fire Power (GFP).Elle devance largement le royaume marocain, qui reste cloué à la 55e place ,devancé également par le Nigeria (43e), l’Angola (48e)et l’Éthiopie (51e).

 

  • À propos Belkacem

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *