Accueil / Actualité / LES OPERATIONS SE POURSUIVENT TOUJOURS : Démolition de 400 constructions anarchiques depuis septembre à Mostaganem
Les autorités de la wilaya de Mostaganem, ont brandi l’épée de Damoclès face aux constructions anarchiques qui ont été érigées au cours de la dernière période sur les terres agricoles et même sur les expansions touristiques où la wilaya de Mostag...

LES OPERATIONS SE POURSUIVENT TOUJOURS : Démolition de 400 constructions anarchiques depuis septembre à Mostaganem

Les autorités de la wilaya de Mostaganem, ont brandi l’épée de Damoclès face aux constructions anarchiques qui ont été érigées au cours de la dernière période sur les terres agricoles et même sur les expansions touristiques où la wilaya de Mostaganem est considérée comme étant la première à l’échelle nationale qui ne dispose plus de bidonvilles après leur démolition complète, où le nombre de constructions illégales démolies a atteint 400 depuis Septembre dernier.
LES OPERATIONS SE POURSUIVENT TOUJOURS : Démolition de 400 constructions anarchiques depuis septembre à Mostaganem
Les opérations de démolition se poursuivent encore afin de contribuer à la préservation du caractère des terres agricoles, ainsi que les zones d’expansion touristiques, où des personnes malhonnêtes ont  failli s’accaparer d’une main de fer les exploitations agricoles fertiles, si ce n’est l’intervention musclée des autorités de la wilaya qui ont avorté leurs tentatives, où quelques endroits à travers diverses communes ont connu des expansions urbaines anarchiques à l’exemple de la cité Berrais, commune de Mazagran, où une cinquantaine de personnes ont eu l’audace d’ériger des constructions anarchiques sur des terres fertiles qui étaient dans le passé récent des EAI et EAC. A rappeler que la cité de Berrais s’étend sur des dizaines d'hectares de terres agricoles fertiles, mais la progression du ciment, ainsi que des constructions anarchiques ont transformé ces exploitations agricoles en bidonvilles, sans compter le point noir, de ces constructions anarchiques lesquelles ont été érigées sur une conduite de gaz, qui allait présenter une véritable catastrophe menaçant en conséquence les quartiers résidentiels voisins tel que le quartier Chemouma, et heureusement que les autorités locales de Hassi Mamèche sont intervenus en septembre dernier pour démolir ces constructions anarchiques en Septembre, suivi d’une poursuite judiciaire à l’encontre du propriétaire de cette parcelle de terrain agricole, qui avait transformé sa nature juridique de terre agricole à l'urbain. Se faisant, les forces publiques sont intervenues pour démolir 12 constructions anarchiques bâties sans autorisation sur une terre agricole au douar Bourahla à Hassi Mamèche, et d’autres à la commune d’Ouled Boughalem, près de la plage de « Bahara » et ainsi que 40 villas dans la région de Hachem, commune de Sayada. Compte tenu de l’aggravation du phénomène, les autorités locales ont entrepris des opérations de  démolition de construction en cours de réalisation, parmi elles qui présentaient une grande menace du fait qu’elles étaient construites sur les canaux de gaz et d'eau potable au niveau de la plupart des communes afin de remédier à cette situation et la récupération des terres agricoles pour préserver son caractère d'origine et à la préservation de l'expansion du tourisme  et leur exploitation dans l'investissement touristique. Par ailleurs, les autorités de la wilaya auraient confirmé qu’elles avaient entrepris l’initiative pour faciliter les procédures administratives pour l'octroi des permis de construire au plus tard 20 jours et d'accélérer à l'étude des dossiers relatifs au règlement des constructions achevées avant 2008, conformément à la loi 15/08 régissant les règles spécifiques aux constructions et leur achèvement.

  • À propos Gana Yacine

    Les autorités de la wilaya de Mostaganem, ont brandi l’épée de Damoclès face aux constructions anarchiques qui ont été érigées au cours de la dernière période sur les terres agricoles et même sur les expansions touristiques où la wilaya de Mostag...

    LES OPERATIONS SE POURSUIVENT TOUJOURS : Démolition de 400 constructions anarchiques depuis septembre à Mostaganem

    Les autorités de la wilaya de Mostaganem, ont brandi l’épée de Damoclès face aux constructions anarchiques qui ont été érigées au cours de la dernière période sur les terres agricoles et même sur les expansions touristiques où la wilaya de Mostaganem est considérée comme étant la première à l’échelle nationale qui ne dispose plus de bidonvilles après leur démolition complète, où le nombre de constructions illégales démolies a atteint 400 depuis Septembre dernier.
    LES OPERATIONS SE POURSUIVENT TOUJOURS : Démolition de 400 constructions anarchiques depuis septembre à Mostaganem
    Les opérations de démolition se poursuivent encore afin de contribuer à la préservation du caractère des terres agricoles, ainsi que les zones d’expansion touristiques, où des personnes malhonnêtes ont  failli s’accaparer d’une main de fer les exploitations agricoles fertiles, si ce n’est l’intervention musclée des autorités de la wilaya qui ont avorté leurs tentatives, où quelques endroits à travers diverses communes ont connu des expansions urbaines anarchiques à l’exemple de la cité Berrais, commune de Mazagran, où une cinquantaine de personnes ont eu l’audace d’ériger des constructions anarchiques sur des terres fertiles qui étaient dans le passé récent des EAI et EAC. A rappeler que la cité de Berrais s’étend sur des dizaines d'hectares de terres agricoles fertiles, mais la progression du ciment, ainsi que des constructions anarchiques ont transformé ces exploitations agricoles en bidonvilles, sans compter le point noir, de ces constructions anarchiques lesquelles ont été érigées sur une conduite de gaz, qui allait présenter une véritable catastrophe menaçant en conséquence les quartiers résidentiels voisins tel que le quartier Chemouma, et heureusement que les autorités locales de Hassi Mamèche sont intervenus en septembre dernier pour démolir ces constructions anarchiques en Septembre, suivi d’une poursuite judiciaire à l’encontre du propriétaire de cette parcelle de terrain agricole, qui avait transformé sa nature juridique de terre agricole à l'urbain. Se faisant, les forces publiques sont intervenues pour démolir 12 constructions anarchiques bâties sans autorisation sur une terre agricole au douar Bourahla à Hassi Mamèche, et d’autres à la commune d’Ouled Boughalem, près de la plage de « Bahara » et ainsi que 40 villas dans la région de Hachem, commune de Sayada. Compte tenu de l’aggravation du phénomène, les autorités locales ont entrepris des opérations de  démolition de construction en cours de réalisation, parmi elles qui présentaient une grande menace du fait qu’elles étaient construites sur les canaux de gaz et d'eau potable au niveau de la plupart des communes afin de remédier à cette situation et la récupération des terres agricoles pour préserver son caractère d'origine et à la préservation de l'expansion du tourisme  et leur exploitation dans l'investissement touristique. Par ailleurs, les autorités de la wilaya auraient confirmé qu’elles avaient entrepris l’initiative pour faciliter les procédures administratives pour l'octroi des permis de construire au plus tard 20 jours et d'accélérer à l'étude des dossiers relatifs au règlement des constructions achevées avant 2008, conformément à la loi 15/08 régissant les règles spécifiques aux constructions et leur achèvement.

  • À propos Gana Yacine

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *